Engagement Urbanisme

#6  JARDINS PARTAGES

 

Constat

 

La nature en ville est une urgence pour répondre au réchauffement climatique et à la préservation de la biodiversité. Pouvoir se reconnecter à la terre, agir sur la production d’aliments mais aussi sur l’élimination des déchets sont autant d’actions dont le besoin ne cesse de se faire sentir mais qui sont aussi des respirations dans nos vies urbains.

 

En outre,  l’entrée en vigueur en 2025 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte impacte inéluctablement les collectivités, et les incite à développer, dès aujourd'hui, des solutions de tri des déchets compostables.

Objectif

Espace vert collaboratif pour chaque quartier, un jardin partagé un terrain cultivé, animé et géré par les habitants, associations, les écoles, les maisons de retraite..

 

Ces jardins partagés pourront avoir un aspect pédagogique, ils permettront aux élèves et professeurs des écoles, collège ou lycée de Saint-Ouen de cultiver des plantes, d'apprendre et de sensibiliser aux questions environnementales et nutritionnelles.

 

Ils pourront également avoir un aspect thérapeutique et accueillir les résidents des maisons de retraite et maisons médicalisées.

 

Un jardin partagé est avant tout un lieu d’échange et de partage ouvert sur le quartier et qui favorise les rencontres entre différentes générations, cultures et milieux sociaux.

Le jardin partagé est un lieu de démocratie participative où l’action citoyenne est favorisée, en somme, un espace éco-citoyen.

 

Des composteurs de quartier y seront installés afin de favoriser la réduction des déchets et le recyclage des déchets organiques.

Les retombées sont multiples :

 

 • Création d’une dynamique locale positive

 • Mise en place d’un véritable projet citoyen

 • Impact et action concrets sur les enjeux de la réduction des déchets

 
 
 
 
 
 
Propositions et fonctionnement

La ville réservera des terrains municipaux pour créer des jardins partagés en préservant en premier lieu ceux de Guinot et de l’impasse Juif.

Des partenariats pourront être mis en place avec d’autres bailleurs sociaux présents sur la ville (Semiso mais aussi France Habitation, 3F...) pour en créer sur les espaces verts de ces grands ensembles.

Enfin, la cour de la Maison de Retraite municipale « Lumière d’Automne » pourrait en accueillir un à vocation thérapeutique et intergénérationnel.

Le jardin partagé sera géré par une association de quartier. Elle pourra s’appuyer sur les collectifs de quartiers déjà installés.

Une charte sera établie entre la ville et l’association pour garantir :

 • l’ouverture à la mixité sociale et culturelle,

 • l’animation du quartier,

 • le respect de l’environnement.

A la charge des jardiniers de concevoir un mode de fonctionnement, de gestion et d’entretien de ces espaces.

Une zone de compostage sera créée dans chaque jardin partagé de la ville, le compostage permettant de diminuer les quantités de déchets à la charge de la collectivité.

 

 Les composteurs de quartier seront également gérés par les associations en charge de la gestion des jardins partagés avec l’appui de Plaine Commune et d’un maitre-composteur.

Estimation des ressources
  • Rédaction et signature de convention d'occupation assortie d'une charte

  • Appuis de Plaine Commune : composteur et accompagnement par un maître composteur.

Référence

- Jardins partagés de Guinot et de l'impasse Juif

- Composteur des Docks par l'association Mon Voisin des Docks

Nous, Saint-Ouen !

Votre liste participative et citoyenne pour les élections municipales 2020

On reste en contact ?

© 2019 par Le collectif Nous, Saint Ouen