Nous, Saint-Ouen !

Votre liste participative et citoyenne pour les élections municipales 2020

On reste en contact ?

© 2019 par Le collectif Nous, Saint Ouen

Engagement Mobilité

Plan Vélo 2020-2024

#19 Intégrer un réseau de mobilité douce

#20 Allier la location de Velib', de vélos longue durée et véhicules propres

 

Constat

 

Dans chacun de nos ateliers de co-construction du  programme, il nous a été souligné combien il est difficile
de se déplacer à pied ou à vélo sur la commune sans se sentir assailli voire menacé par les voitures. Et pourtant,
l’attente est forte et se matérialise par une nette augmentation des trajets quotidiens à vélo et une baisse
des déplacements en voiture.
Les transports motorisés sont la première source de pollution atmosphérique, avec 42 % d’émissions de CO² en Plaine Commune. C’est une question de santé publique, il est donc urgent d’agir.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Objectif

Nous voulons développer la pratique du vélo à Saint-Ouen pour 3 raisons :
- permettre à chacun de se déplacer librement, gratuitement, rapidement, sainement,


- rendre la ville plus agréable : favoriser un report vers le vélo pour libérer l’espace public de la voiture, réduire la
pollution atmosphérique et sonore.


- développer les liens et solidarités locales : favoriser les achats locaux, les rencontres dans la rue, l’entraide dans les
ateliers.


Pour atteindre cet objectif, plusieurs engagements de notre programme y concourent et s’articulent autour d’un Plan
Vélo. L’ADN du collectif Nous, Saint Ouen ! est de redonner le pouvoir de décision aux citoyens: toutes les mesures du Plan Vélo doivent être affinées avec les Audoniens dans les réunions des collectifs de quartier ou du Comité technique vélo communal.

​​​

Propositions et fonctionnement

Nous proposons un Plan Vélo 2020-2024 avec les solutions suivantes :


1. Réseau réseau cyclable structurant


Le principal frein à l’usage du vélo exprimé lors de nos rencontres et ateliers est le sentiment d’insécurité.

Le réseau cyclable s’articulera autour d’axes structurants capacitaires, continus, séparés du trafic motorisé et
facilement identifiables. Ces axes créent un lien entre les quartiers de Saint-Ouen mais aussi avec les communes voisines et plus largement l’Île de France. Constitué essentiellement de routes départementales, ce premier niveau sera traité dans le cadre du plan Vélo 2024 du Conseil Départemental.

 

Les axes secondaires seront des rues apaisées par des dos d’âne et limite de vitesse, chicane et double-sens cyclable permettant une réelle cohabitation des modes.

 

Enfin, nous passerons les rues résidentielles à 30 km/h. Ainsi, les piétons et cyclistes pourront se déplacer en contre-sens cyclable et les habitants auront moins à subir le bruit et la pollution.


La rénovation des places de la République - avec la mise en service de la ligne 14 et la création d’un pôle d’échange
multimodal - et de l’église à Garibaldi - seront l’occasion de repenser ces carrefours dangereux pour réduire les flux
automobiles, libérer de la place pour piétons et modes doux avec la mise en place de croisements sur le modèle hollandais.


Enfin, les portes de Saint-Ouen et de Clignancourt pourront être traitées en lien avec la Ville de Paris dans le cadre de la mise en place du Vélopolitain.
L’installation de tourne à droite et le marquage de sas vélo viendront compléter ce dispositif.


2. Un nouveau plan de circulation


Nous modifierons le plan de circulation pour réduire le nombre de voitures qui traversent les quartiers résidentiels en concertation avec les habitants et les commerçants. Le nouveau plan de circulation contribuera à libérer les quartiers résidentiels du trafic de transit, tout en garantissant un accès pour les dessertes locales (riverains, livraisons, taxis, urgences…).


3. Stationnement vélo


À l’occasion des réfections des grands axes - avenue Victor Hugo, avenue Michelet - de nouvelles places de
stationnement de vélo seront ajoutées. Proches des pistes cyclables et principalement juste avant les passages piétons, elles amélioreront la visibilité en complément des sas vélos. Nous autoriserons aussi les commerçants à mettre des accroches vélos sur la voirie devant leurs magasins.
Avec Ile-de-France Mobilités, nous mettrons en place des solutions de stationnement sécurisé comme les vélobox
ou Véligo Stationnement à proximité des futures stations de la ligne 14.

Enfin, dans le cadre des consultations systématiques des habitants sur les futurs programmes immobiliers, nous
veillerons à ce que les nouveaux immeubles soient équipés de garages à vélo grands et accessibles.


4. Vélib’
Création d’au moins de 5 à 7 stations Vélib’ à proximité des transports en commun pour favoriser l’intermodalité
et le maillage de la ville. L’enjeu est d’abord de pouvoir connecter Saint-Ouen aux autres communes du Grand Paris.
A mi-mandat, le besoin sera réévalué.


5. Location de moyenne et longue durée et réparation
Association (Atelier solidaire) ou boutique de vélo, nous soutiendrons - autorisations, aide aux dossiers, recherche
de locaux - les solutions pour pouvoir louer un vélo une semaine ou quelques mois et faire réparer facilement
son vélo ou mieux, apprendre à le réparer soi-même.


6. Apprentissage du vélo
Nous appliquerons le programme national “savoir rouler à vélo” dans les écoles primaires, et nous équiperons
les écoles de stationnement vélo grâce au programme Alvéole.
Nous créerons des pistes cyclables d’apprentissage dans le grand parc des Docks, ouverts à toute personne de tout âge pour favoriser l’apprentissage du vélo.


7. Agents de la ville
En tant qu’employeur, nous proposerons à tous les agents qui souhaitent se rendre sur leur lieu de travail à vélo, le Forfait Mobilité Durable, dispositif de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) qui permet aux employeurs de verser jusqu'à 400 €/an sans charges aux salariés pour l'utilisation d'un vélo, au même titre que le remboursement de 50 % du Navigo. Ce dispositif sera mis en place pour tous les agents qui souhaitent se rendre sur leurs  lieux de travail à vélo. Nous mettrons à disposition des agents des vélos et vélos cargos pour la réalisation de leurs missions (entretien des espaces verts, ...).


8. Verbaliser les comportements à risque et libérer la place prise par le stationnement

Avec une police municipale recentrée sur ces missions de proximité, nous veillerons à ce que les stationnements sur les bandes cyclables soient sanctionnés mais aussi que les automobilistes en faute soient rappelés à la loi.
Pour garder les pistes cyclables libres et sécurisées, nous améliorerons l’attractivité des parkings publics de la Ville:
surveillance renforcée, recharge de véhicule électrique et autopartage.


9. Autopartage
Pour aider les audoniens à s’affranchir de la voiture individuelle, nous voulons aussi mettre en place une extension des
réseaux de véhicules partagés déjà en service et déjà présent à Paris et sa banlieue. Nous mettrons aussi en place
une identification des aires de covoiturage.

Estimation des ressources
  • Expérimentations et urbanisme transitoire
    Il est impossible de financer et réaliser tous ces aménagements en même temps. Pour cela nous prioriserons les équipements qui ne nécessitent pas de travaux de voirie importants comme par exemple les contre-sens cyclable.
    Pour les travaux plus lourds, afin d’agir rapidement et tactiquement, nous réaliserons d’abord des infrastructures
    temporaires : par exemple délimiter une future piste cyclable avec des blocs bétons. Ces premiers tests seront ensuite discutés avec les collectifs de quartiers et associations de cyclistes avant de réaliser les aménagements définitifs. Cela évitera les nombreux aménagements cyclables inadaptés.

  • Gouvernance partagée
    Pour mieux faire travailler en cohérence les différents échelons intercommunaux, nous désignerons un responsable technique auprès de la Direction de la voirie en charge de ces problématiques ainsi que 2 conseillers municipaux ( un adjoint et un élu ) pour suivre ces questions.
    Deux comités techniques annuels impulseront et évalueront les projets relatifs à Saint-Ouen avec les services et élus de Plaine Commune et du Département, les associations cyclistes audoniennes et un représentant de chaque collectif de quartier. Les comptes rendus seront publics.

La Ville pourra ainsi se faire l’ambassadeur des attentes des Audoniens dans les instances de décision de Plaine
Commune et de la Métropole auxquelles elle participe.

 

  • Financement

Nous saisirons donc toutes les opportunités pour réaliser ce projet.
1. Pour régler rapidement les petits aménagements de voirie, les habitants pourront avoir recours au budget participatif de leur collectif de quartier.
2. Toutes les opérations d’urbanisme - Village Olympique, abords du futur Grand Hôpital, phase 3 de la ZAC des Docks, NPNRU etc… - seront l’occasion de créer des équipements cyclables de qualités.
3. Nous nous appuierons sur les plans vélo du Département (150 millions d'euros) et de Plaine Commune .
4. Nous mobiliserons les différentes sources de cofinancement:
- Le plan vélo et mobilités actives (Fonds mobilités actives) : (Etat) 350 millions d'euros sur 7 ans
- Fonds d’investissement métropolitain (MGP): appel à projet 50% du montant total du projet (plafonné à 1 000 000 euros par projet)
- Plan Vélo régional : (Région Ile de France) 25% à 50% du montant total du projet.

Référence

Sur la polution

Sur les plans vélo et sources de financement possible

Sur le Vélib’: 

Sur le stationnement vélo: 

Plan de circulation: 

 

Apprentissage à l’école:

  • Dispositif “Savoir rouler à vélo” mis en place par l’education nationale en 2019, renforcé par l'apprentissage du l’entretien de son vélo