Rechercher

Les Docks

Mis à jour : 23 déc. 2019

Commerces vides, parkings et mobilités, le lien école/collège et les collectifs de quartier : découvrez les avis des habitants des Docks et réagissez pour les enrichir !


Sur la base des préoccupations et idées remontées lors du porte à porte, des questionnaires, le 11 décembre 2019 au sein du restaurant Edogawa, les membres du collectif ont souhaité faire réagir les habitants des Docks sur 4 thématiques importantes du quartier :

  • les commerces vides,

  • la gestion du stationnement et des mobilités,

  • le lien école / collège,

  • les collectifs de quartier.

Découvrez les propositions qui ressortent des débats lors de la réunion#3 et viennent compléter celles des citoyens d'Arago/Zola/Pasteur/Hugo ainsi que celles du Vieux St Ouen.


#5 Faire des commerces des Docks un lieu de vie et de loisirs pour les Audoniens

Depuis le Cours des Lavandières jusqu’à la Seine en passant par la Halle Alstom et le Parvis, les Docks offrent une longue promenade piétonne jalonnée d’espaces commerciaux qui peuvent servir d’endroits de vie, d’interactions sociales et de commerces pour les Audoniens. Or, même avec la livraison des futurs logements, il n’y aura jamais assez de résidents aux Docks pour faire vivre une telle surface commerciale. Comment les faire alors fonctionner? En faisant des Docks une destination où on vient de tout Saint Ouen et au delà faire du shopping et se divertir.

Le cadre audonien permet de créer une offre originale avec équipements nautiques et loisirs en bord de Seine. Au Leroy-Merlin viendrait s’ajouter, sur les quais, une piscine en eau et/ou un bar sur le modèle du Rosa Bonheur à l’Ouest à Asnières-sur-Seine.

Ce possible aménagement des bords de Seine et l’apaisement de la départementale (2 x 1 voie + pistes cyclables) est aujourd’hui bloqué pour des raisons politiques et financières entre la ville et le département. Il pourrait ainsi trouver une source de financement par les redevances payées par ces équipements et celles des commerces.

Ces travaux seraient ainsi la continuité des aménagements entrepris au niveau du Village Olympique pour 2024.

#6 Autoriser et encourager des formes d’occupation des commerces vacants

Pour les Docks :

  • Utiliser la Halle Alstom vacante jusqu’en 2022, ponctuellement :

- comme lieu de spectacles / fêtes,

- en y créant un marché couvert comme celui des Enfants Rouges qui préfigurerait le « food court » à venir.

  • Autoriser sur le parvis l’installation d’une buvette et des transats l’été, en attendant l’ouverture de la brasserie avec le graph du Chat.

  • Autoriser du "street art" sur toutes les façades fermées des parpaings blancs à l’instar du Chat et en faire un musée à ciel ouvert.

#7 Créer dans Saint Ouen des parcours réservés au mode doux pour courir, faire du vélo, se promener

Les joggers lassés de faire des tours du (pas si) Grand Parc, les personnes âgées, les familles le dimanche devant surveiller de près les enfants : de nombreuses personnes aimeraient pouvoir disposer de circuits dans la Ville où la verdure et surtout des déplacements séparés des voitures permettrait de retrouver le plaisir de la marche ou de la course.

Par exemple : à l’ouest de la Ville une grande boucle pourrait partir du parc des Docks passer par les quais de Seine réaménagés rejoindre le futur village olympique et revenir par les hauts des coteaux du Vieux Saint Ouen, les vignes et l’église.

#8 Améliorer la gestion des parkings publics : fin des incivilités, autopartage et tarifs modulés

Le personnel municipal gère actuellement les parkings de la Ville et fait face à diverses incivilités qui gâchent la vie des abonnés. A ce titre, un service supplémentaire doit accompagner la municipalité.

Certaines places de parkings – notamment celles équipées pour les Autolibs – pourraient accueillir des solutions d’autopartage du type Ubeeqoo ou autres et permettre aux Audoniens de diminuer l’usage des voitures personnelles.

En valorisant les places de parkings auprès des sociétés de location - et en complément de l’offre Yespark, cela générerait des recettes complémentaires permettant de baisser les tarifs le Week-End et diminuer le stationnement sauvage.

#9 Offrir à tous les Audoniens un parcours scolaire lisible de la maternelle au bac.

Face au départ vers d’autres villes d’une grande partie des Audoniens – et surtout les plus aisés – à la fin de l’école primaire, une solution pérenne doit être apportée et intervenir sur le manque de lisibilité de l’offre pédagogique de la maternelle au lycée. Si on structure cette offre autour des établissements de rattachement, matières et options enseignées, activités annexes, les parents auront une vision claire et structurée des possibilités éducatives.

Dans cette même logique de lisibilité, les enfants ayant déjà été affectés à un établissement doivent poursuivre leur scolarité dans le premier cadre et ne plus les changer au grès des livraisons de groupes scolaires.

#10 Allonger les horaires d’accueil du soir

Pour de nombreux parents travaillant notamment loin de Saint Ouen, la fin de l’accueil du soir est trop tôt pour arriver à l’heure et de nombreux parents sont obligés de payer une personne pour un temps de garde finalement très court. Un accueil même en effectif réduit pourrait soulager ces parents.

#11 Créer des collectifs de quartier ouverts à tous pour porter la parole des habitants

Ces collectifs de quartier auraient pour missions de relayer les préoccupations des habitants auprès de la municipalité, de s’accorder pour régler certaines difficultés inhérentes à la vie en commun et enfin d'animer la vie des quartiers.

Ces collectifs seraient composés des habitants du quartier désireux de s’impliquer, des commerçants, des acteurs associatifs, de représentants de conseils syndicaux ou associations de locataires.

Deux élus en seraient membres et référents de quartier de manière à servir de courroies de transmission avec le Conseil Municipal.

La Mairie pourrait aider ces réunions en facilitant l’organisation – salle, collecte des points d’ordre du jour, information, animation, compte rendu – en fonction des besoins des collectifs. Un lieu précis et récurrent est particulièrement attendu.

Il est suggéré de doter chaque collectif de quartier d’un budget qui pourrait être utilisé pour améliorer le cadre de vie ou des festivités.

#12 Créer des commissions extra-municipales pour accompagner les projets de politique municipale

Regroupant à la suite d’appel à candidature les habitants et associations intéressés, chaque commission extra-municipale a un rôle consultatif auprès du Conseil municipal pour faire des propositions sur un projet de politique municipale. Ces commissions animées par un élu référent donneront lieu à une transparence complète, les participants pourront accéder aux informations nécessaires à leur réflexion. Leurs travaux sont rendus publics et leurs propositions présentées en Conseil Municipal. Elles viendront nourrir les délibérations.

Ces commissions sont complémentaires aux concertations avec les habitants. Par exemple : en cas de refonte de la carte scolaire, une commission réunirait tous les représentants des parents d’élèves, les directeurs d’école et de centre de loisir. Elles s’articuleraient avec des ateliers par secteur ouverts à tous. A la fin la commission publierait ses préconisations.


Pour aller plus loin : le compte rendu des débats et les autres idées émanant de cette réunion#3.


Commerces :

Le manque de commerces des Docks ou plus exactement les coques commerciales vacantes sont le sujet n°1 depuis plusieurs années. Nous ne reviendrons pas sur l’histoire de ce blocage mais il est très compliqué d’avoir une vision claire de la situation. En gros – et merci à MonvoisindesDocks pour le suivi -

  • Le groupe Frey devrait commercialiser la halle, les commerces le long du Cours des Lavandières mais pas avant 2022,

  • la ville via la Semiso aurait la main sur l’espace de la brasserie avec le Chat, sur la vitrine à côté de la boulangerie, qui devrait être une pharmacie et enfin à côté du Carrefour City un bar tabac aurait signé,

  • pour le reste c’est très flou.

Beaucoup de commerçants ont montré de l’intérêt mais ont reculé face aux prix demandés, alors même que tout reste à aménager.


Que pourrait faire la Ville :

  • Attaquer les coques déclarées fiscalement comme des équipements pour les requalifier en commerce et les imposer comme tel. Cela pousserait les promoteurs à leur mise sur le marché à un meilleur prix.

  • Proposer un tarif bien plus progressif pour les coques commerciales qu’elle possède.

Cela encouragerait les promoteurs à en faire autant.

Parkings et mobilités :

Les habitants déplorent l’absence de gestion des 3 parkings par la municipalité : places prises par des véhicules abandonnés, infiltrations au parking du Château qui endommagent les voitures. Au parking de la halle les squats dans les étages élevés ou dans les étages très inférieurs n’est pas rassurant. L’alarme du parking se déclenche de manière impromptue et dérange les habitants. Aucune réponse à l’interphone quand on souhaite signaler un problème.

Les habitants ont aussi déploré le manque de certains services de déplacement : l’audonienne, les Vélib’.

L’absence de goudron sur le dernier tronçon de la rue Fridha Kahlo a été déploré tout comme le manque d’endroits pour décharger courses ou passagers sans être verbalisés.


Ecoles et collège :

Les participants souscrivent aux idées de :

  • Ne plus changer les enfants d’écoles à mesure que les immeubles et écoles sont livrés. L’affectation doit être définitive pour permettre aux familles de se projeter et aux élèves de garder leur environnement social.

  • Financer et voter la mise à disposition du terrain rue des Docks pour permettre la création du collège par le Conseil Départemental du 93

Ils soulignent que le harcèlement scolaire est aussi une raison du départ des élèves vers d'autres écoles ou municipalités et que la ville pourrait accompagner les enseignants sur ces questions dès la primaire.

0 vue
Nous, Saint-Ouen !

Votre liste participative et citoyenne pour les élections municipales 2020

On reste en contact ?

© 2019 par Le collectif Nous, Saint Ouen