Nous, Saint-Ouen !

Votre liste participative et citoyenne pour les élections municipales 2020

On reste en contact ?

© 2019 par Le collectif Nous, Saint Ouen

Engagement Éducation

Donner envie d'aller à l'école, au centre de loisir, au collège

#24 développer une offre éducative périscolaire de qualité le mercredi

#26 Favoriser une scolarité de qualité pour tous les élèves

Constat

Aujourd’hui, les parents d’élèves ainsi que les enfants eux-mêmes se plaignent des activités non diversifiées proposées lors du temps périscolaires et des mercredis.

Certains parents décident, pour cette raison, de confier leurs enfants à un membre de la famille ou engager une nounou. Nous avons entendu :  « Il y a toujours les mêmes activités » ; « Mon enfant s’ennuie », « C’est la garderie ».

Par ailleurs, de nombreuses familles sortent leurs enfants du système scolaire public pour scolariser leurs enfants dans le privé à Saint-Denis ou Paris. D’autres encore plus nombreuses quittent Saint-Ouen dès la fin de la primaire pour s’installer là où les établissements ont meilleure réputation, ce qui déséquilibre la démographie audonienne

La mixité scolaire s’en trouve affectée avec des résultats au brevet inférieur à la moyenne nationale, les groupes d’amis éclatés et les collèges dévalorisés.

Comment donner à tous les collégiens l’envie de rester à Saint Ouen ?

Objectif

L’objectif est de donner envie et la possibilité à tous les enfants d'aller au centre de loisir ou au collège à Saint-Ouen.

 

Nous proposons deux leviers d'action :

1. développer et diversifier les activités du mercredi et du périscolaire pour tous les enfants en s’appuyant sur l’offre sportive et culturelle importante de Saint-Ouen.

Il s’agit d’être inclusif pour permettre à chaque enfant d’y participer et de partager les valeurs du sport ou de la culture quel que soit son handicap et son revenu.

Le développement du périscolaire doit mettre l’enfant en situation de socialisation à travers la vie en collectivité, le respect des autres enfants et de l’équipe d’encadrement.

2. rendre le collège attractif

Si les collèges sont de la compétence de l’état, la Ville peut contribuer à rendre les rendre plus attractifs en les faisant mieux connaitre .

Propositions et fonctionnement

 

Les activités périscolaires doivent donc être pensées et développées dans la continuité de l'éducation dans le cadre d’un nouveau Projet Educatif Territorial pour

  • Améliorer et construire les projets d'animation en lien avec les projets d'école

  • Effectuer un travail entre les enseignants et les équipes d'animation ; entre les animateurs et les personnels municipaux.

  • Faire appel à des intervenants et animateurs qualifié pour chaque domaine. Un BAFA Citoyen - offrant une prise en charge d'une partie de la formation contre des heures de bénévolat - permettra de former davantage de jeunes audoniens.

  • Proposer des activités en lien avec l’anglais, la musique, l’art, le théâtre, le sport, et la citoyenneté.

  • Créer des partenariats entre les écoles et les associations éducatives, culturelles et sportives, comme et l’École des Beaux-arts, l’Atlas, l’espace 1789, le Conservatoire, les centres de loisirs.

Pour garder nos enfants à Saint-Ouen nous proposons :

  •  créer un parcours lisible de l’offre pédagogique audonienne jusqu’à la fin des études secondaires: en complétant le guide «  Passeport rentrée », une offre autour des établissements de rattachement : école, collège, lycée et les matières et options enseignées, activités annexes. Les familles auront une vision claire et structurée des possibilités éducatives.

  • Sensibiliser dès la primaire nos enfants et leurs enseignants au harcèlement scolaire pour éviter que cela devienne un problème grave au collège.

  • Mener une réflexion avec un collège (notamment Jaurès qui est le collège le moins attractif) sur un partenariat entre le conservatoire et le collège pour la création d’une classe CHAM (classe à horaires aménagées pour la pratique artistique, ici la musique)

Afin d’assurer une continuité et donner envie aux élèves et à leur parents de continuer sa scolarité dans le collège de rattachement, mener créer une « classe orchestre » à l’école élémentaire. (Les classes CHAM existe aussi pour le primaire).

Ressources

  • Utiliser le « plan mercredi », comme levier de financement pour faciliter l’organisation des accueils de loisirs de qualité.

  • Financement par l’état via le décret n° 2015-996 du 17 août 2015 (enveloppe forfaitaire de 50 euros par élève et par an)

  • Adapter le budget alloué aux activités périscolaires.

  • Faire appel à des associations de quartiers pour certaines thématiques d’activités.

  • Faciliter le recrutement des animateurs en mettant en place un BAFA citoyen : aide au financement de la formation contre heures de bénévolat.